Parce que 86% de ses membres sont des femmes, l’APTS fait du droit des femmes un enjeu fondamental. Le Québec doit beaucoup au combat des féministes. En effet, nous oublions trop souvent qu’une multitude de dossiers, pilotés à l’origine par les comités de condition féminine des syndicats, ont eu des retombées positives sur leurs membres masculins, et très souvent sur les travailleuses et les travailleuses non syndiquées. 

 

Il reste encore beaucoup à faire pour que l’égalité pour les femmes soit réalisée. Les lois ne suffisent pas à ce que chacune ait accès à des conditions lui permettant de réaliser son potentiel, de faire ses choix professionnels sans contrainte, d’accéder à un niveau de vie décent.

Le secteur de l’action féministe, ainsi que son comité national, développent des réflexions, analysent et participent aux actions de nombreux partenaires dans des dossiers qui ont toujours préoccupé les femmes, dont le harcèlement en milieu de travail, le difficile équilibre entre les obligations liées au travail et celles liées à la vie personnelle et familiale. Plus récemment, le contexte d'austérité imposé par le gouvernement du Québec préoccupe grandement l'APTS, qui y voit une menace importante pour les acquis sociaux et l'atteinte de l'égalité entre les femmes et les hommes. 




Actualités
13 octobre 2020

Lettre ouverte | Parité au conseil des ministres, un nouveau recul lourd de sens

La parité n'est pas une notion élastique qu'on adapte selon les besoins de l'heure. Notre gouvernement doit donner l'exemple. On ne veut plus reculer.
1 octobre 2020

Élections syndicales | Faites la différence

La vie syndicale vous interpelle? Surveillez les babillards de votre établissement durant les prochaines semaines pour prendre connaissance des postes à pourvoir au sein de votre exécutif.
17 septembre 2020

RQAP | Le bien-être et le développement de l’enfant au cœur des préoccupations de l’APTS

Lors de son passage devant la Commission de l’économie et du travail l’APTS proposera de faire augmenter le nombre de semaines de congé de paternité, et ce, sans réduire le nombre de semaines du congé parental partageable afin de favoriser la coparentalité et l’implication de l’autre parent.
8 mars 2020

MMF2020: Marchons ensemble pour les femmes

En ce 8 mars, je souhaite que nous, féministes de toutes appartenances, de tous horizons, unissions nos forces afin de «marcher pour transformer», car nous «résistons pour vivre» depuis si longtemps. 
Toutes les actualités >
Affichage des résultats 1-4 (sur 15)