Lettre ouverte | L’équité salariale : un objectif inachevé

17 février 2020
Lettre ouverte | L’équité salariale : un objectif inachevé
En 2020, on pourrait croire que l’équité salariale est chose faite. Ou encore, nous pouvons penser que son objet est compris, réalisé et acquis. Mais c’est loin d’être le cas! L’équité salariale, à savoir le fait de recevoir un salaire équivalent pour un travail équivalent, n’est pas encore atteinte pour de nombreuses femmes au Québec. Elles font encore l’objet d’une discrimination salariale.

Avant l’adoption de la Loi sur l’équité salariale, en 1996, l’écart salarial horaire moyen entre les hommes et les femmes était de 15,8%. Aujourd’hui, l’écart global demeure encore au-dessus de la barre des 10%. Si les avancées en matière d’équité salariale peuvent et doivent être saluées, à l’aube du 25e anniversaire de l’adoption de la loi, force est de constater qu’elles sont insuffisantes.

Combien de temps encore les femmes devront-elles attendre avant une réelle correction de l’iniquité salariale? Devoir encore poser la question nous semble complètement irréel dans une société comme la nôtre, pour qui l’égalité entre les femmes et les hommes constitue un droit fondamental protégé par les chartes.

2020-02-05 Banniere equite salariale 960X365















La dernière modification législative d’avril 2019 de la Loi sur l’équité salariale n’a pas réglé les problèmes de fond. En fait, les préjudices demeurent. Les nombreuses femmes qui ont porté plainte en 2010 et 2015 se sont fait refuser par la nouvelle loi la pleine correction de l’iniquité salariale qu’elles subissent. Une situation aussi choquante qu’injuste.

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale a répété à maintes reprises qu’il y aurait une autre occasion pour apporter une réforme plus substantielle à la Loi sur l’équité salariale. Nous tendons la main au ministre afin que cela se fasse rapidement.

Soutenue par les députées de Québec solidaire, du Parti québécois et du Parti libéral du Québec, une pétition est actuellement disponible sur le site Web de l’Assemblée nationale du Québec pour que la Loi sur l’équité salariale soit revue, corrigée et donne enfin justice aux femmes du Québec. Nous vous invitons à la signer et à la partager.

À l’instar de toutes ces femmes qui ont mené la première lutte pour l’équité en 1995, l’heure est venue de faire entendre à nouveau nos voix pour réparer les injustices et faire en sorte que l’équité salariale soit enfin effective!

Pour signer la pétition : equitesalariale.org

* Les organisations signataires :

Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS)
Association féminine d’éducation et d’action sociale (AFEAS)
Centrale des syndicats démocratiques (CSD)
Centrale des syndicats du Québec (CSQ)
Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Conseil d’intervention pour l’accès des femmes au travail (CIAFT)
Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ)
Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ)
Groupe Femmes, Politique et Démocratie (GFPD)
Pour les droits des femmes du Québec (PDF)
Réseau québécois d’action pour la santé des femmes (RQASF)
Réseau des tables régionales de groupes de femmes du Québec
Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ)
Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)
Retour