COVID-19 | Un traitement juste et équitable

4 juin 2020
COVID-19 | Un traitement juste et équitable
Les membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal marchent devant l’Hôpital Rivière-des-Prairies pour protester contre le traitement injuste que le gouvernement actuel fait subir aux technicien·ne·s et professionnel·le·s de la catégorie 4.

Refus des primes pour nos membres dans nos centres hospitaliers et non-reconnaissance de nos titres d’emploi, voilà des décisions qui discréditent l’implication quotidienne et vitale de travailleurs engagés à sortir le Québec de la crise. Ce n’est pas une manière de prendre soinni de reconnaître l’importance de ceux qui s’essoufflent dans l’ombre.

Exclusion de certains de nos membres quant aux montants forfaitaires
Dans les centres hospitaliers, la totalité des membres APTS sont exclus des primes forfaitaires pouvant aller jusqu’à 1000$ par mois. C’est donc dire que le travail que fait, par exemple, une éducatrice, un kinésiologue, une nutritionniste, une physiothérapeute, une orthophoniste, un ergothérapeute, une travailleuse sociale, une psychologue, etc., n’est pas reconnu comme celui d’une infirmière ou d’une préposée qui sont sur le même étage, au même moment et avec la même clientèle. Nous demandons à ce que tous les membres qui sont exposés aux mêmes risques et travaillent dans les mêmes conditions obtiennent la même reconnaissance.

Prime de 8% oubliée dans certains secteurs
Dans les centres hospitaliers, la prime de 8% n’est pas octroyée à plusieurs de nos professionnel·le·s et technicien·ne·s qui travaillent pourtant avec une clientèle COVID et même dans des zones chaudes. Par exemple, nos membres sont en contact avec la clientèle COVID-19 mais ne se voient pas attribuer de prime additionnelle. Les salarié·e·s doivent se battre pour obtenir la reconnaissance du risque encouru. Ils doivent calculer chaque minute passée auprès d’un patient positif ou à risque de COVID pour penser obtenir ce surplus de 4% promis par le gouvernement.

CONCLUSION
Depuis le début de l’urgence sanitaire, nos membres sont présents et engagés à participer à la résolution de cette crise. Malgré tout, sur le terrain, ils sont oubliés et négligés par le gouvernement. Plusieurs de nos professionnel·le·s et technicien·ne·s prêtent main forte dans les zones chaudes. Pourtant, lorsque le gouvernement décidera qu’il est temps pour eux de revenir sur leur poste d’origine, qui leur viendra en aide pour abattre la somme colossale de travail qui les attend? Comment pourront-ils donner un service de qualité aux diverses clientèles qui ont été négligées ces derniers mois, s’ils sont eux-mêmes à bout de souffle? Nous demandons un traitement juste et équitable quant aux primes afin de pouvoir continuer à contribuer à la sortie de cette crise et à gérer les répercussions de celle-ci.


À propos de l’APTS
L’Alliance du personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux (l’APTS) regroupe et représente quelque 55 000 membres qui jouent un rôle indispensable au sein des établissements du réseau. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population. Au CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, l’APTS représente quelque 1760 membres.
Retour