COVID-19 | Manifestation au Centre montérégien de réadaptation pour des conditions décentes

11 juin 2020
COVID-19 | Manifestation au Centre montérégien de réadaptation pour des conditions décentes
Saint-Hubert – Les membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) manifestent aujourd’hui devant le Centre montérégien de réadaptation pour faire reconnaître le travail essentiel des professionnel·le·s et des technicien·ne·s dans le contexte de la COVID-19, revendiquer le rapatriement des travailleur·euse·s conscrit·e·s dans les résidences privées pour aînés (RPA) et pour dénoncer le traitement injuste qui leur est imposé par le gouvernement Legault.

«Depuis le début de la crise, près d’une soixantaine de personnes salariées du CISSS de la Montérégie-Ouest (CISSSMO) ont été déclarées positives à la COVID-19 après avoir été infectées en milieu de travail. Nous clamons depuis des mois que nos membres envoyé·e·s en renfort dans les RPA doivent être davantage soutenu·e·s. Le CISSS devrait faire preuve de leadership pour encadrer les résidences dans la reprise de leur autonomie ainsi que dans la gestion des protocoles de prévention des infections. Force est de constater qu’il a failli à sa tâche», déplore Francis Collin, représentant national de l’APTS au CISSSMO.

Des professionnel·le·s et des technicien·ne·s privé·e·s des primes de risque
Les membres de l’APTS manifestent également contre la discrimination dans l’octroi des primes de risque allant jusqu’à 8 % pour les salarié·e·s travaillant auprès de personnes atteintes de la COVID-19. Il est inacceptable que le travail effectué par des personnes technologues en imagerie médicale, nutritionnistes, physiothérapeutes, technologues en électrophysiologie médicale, ergothérapeutes ou travailleuses sociales, par exemple, ne soit pas reconnu alors qu’elles sont en contact avec de la clientèle infectée ou potentiellement infectée.

«Comment le gouvernement justifie-t-il une telle discrimination? Notre demande est simple : à risque égal, reconnaissance égale. Il est essentiel de respecter nos membres si l’on veut poursuivre la lutte contre l’épidémie. C’est loin d’être terminé», poursuit Francis Collin.

La sécurité du personnel doit être une priorité
Alors que le déconfinement s’amorce dans plusieurs régions, l’APTS insiste pour que des mesures de protection appropriées soient mises en œuvre par le CISSSMO afin d’assurer la sécurité de ses membres.

«Nous savons qu’une deuxième vague viendra très certainement et nous inquiétons du fait que nos membres soient ciblé·e·s pour rester au front encore une fois. Il faut que le CISSSMO assure la protection des salarié·e·s et encadre les résidences privées pour éviter que l’on se retrouve à la case départ dans les prochains mois», prévient Francis Collin.

Réduction des vacances estivales
L’APTS presse également le CISSSMO de rassurer le personnel professionnel et technique en confirmant officiellement l’octroi du calendrier de vacances comme prévu par les conventions collectives. Plusieurs membres de l’APTS ont été réassigné·e·s à des tâches hors de leur champ d’expertise pour prêter main-forte dans des secteurs critiques. Ceux et celles qui sont resté·e·s à leur poste d’origine gardent le fort et doivent assumer la charge de leurs collègues, en plus de la leur, auprès de personnes vulnérables. «Les vacances ne sont pas un luxe mais un répit nécessaire avant de retourner au front pour endiguer l’épidémie», conclut Francis Collin.

2020-06-11 Manif Monteregie Ouest





















À propos de l’APTS


L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (l’APTS) regroupe et représente quelque 56 000 membres de plus de 100 titres d’emploi différents, qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau, dont 2 800 membres au CISSS de la Montérégie-Ouest. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, d’analyse, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population.
Retour