COVID-19 | COVID-19 Les membres de l’APTS manifestent à Ville-Marie pour des conditions décentes, vitales pour sortir de la crise!

7 juillet 2020
COVID-19 | COVID-19 Les membres de l’APTS manifestent à Ville-Marie pour des conditions décentes, vitales pour sortir de la crise!
Ville-Marie – Les membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) manifestent aujourd’hui devant l’Hôpital de Ville-Marie pour faire reconnaître le travail essentiel des professionnel·le·s et des technicien·ne·s dans le contexte de la COVID-19 et pour dénoncer le traitement injuste qui leur est imposé par le gouvernement Legault depuis le début de la crise.

Des professionnel·le·s et des technicien·ne·s privé·e·s des primes de risque

Les membres de l’APTS manifestent contre la discrimination dans l’octroi des primes de risque allant jusqu’à 8 % pour les salarié·e·s travaillant avec la clientèle. Il est inacceptable que le travail fait par des personnes technologues en imagerie médicale, nutritionnistes, physiothérapeutes, technologues en électrophysiologie médicale, ergothérapeutes ou travailleuses sociales, par exemple, ne soit pas reconnu alors que ces travailleur·euse·s sont en contact avec de la clientèle infectée ou potentiellement infectée.

2020-05-26 visuel VITAL conditions decentes 11X17 vert«Le ministre Dubé doit honorer les engagements pris par la ministre McCann concernant la correction d’iniquités dans l’octroi des primes offertes pour lutter contre l’épidémie. Notre demande est simple : à risque égal, reconnaissance égale. Il est essentiel de respecter nos membres. On craint toujours une deuxième vague, c’est loin d’être terminé», fait valoir Claudie Beaudoin, représentante nationale de l’APTS pour la région de l’Abitibi-Témiscamingue.

La sécurité du personnel doit être une priorité

Alors que le déconfinement est bien amorcé dans plusieurs régions, l’APTS insiste pour que la totalité des recommandations de la santé publique soient mises en place dans l’ensemble des établissements du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSSAT) pour assurer la sécurité des personnes salariées et de la population.

«Si nous constatons certaines améliorations dans les dernières semaines, nous demandons tout de même à l’employeur de s’assurer que le personnel puisse offrir des services à la population dans un environnement sécuritaire. Bien que le nombre de cas diminue, le CISSSAT doit être prêt à faire face à une deuxième vague», poursuit Claudie Beaudoin.

À propos de l’APTS

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) regroupe et représente quelque 56 000 membres qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau, dont plus de 1 600 en Abitibi-Témiscamingue. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population.

Retour