COVID-19 | Bed-in intersyndical dans le Nord-de-l'Île-de-Montréal

27 mai 2020
COVID-19 | Bed-in intersyndical dans le Nord-de-l'Île-de-Montréal
Les membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, les membres de la Confédération des Syndicats Nationaux (CSN) et les membres de la Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) se reposent devant le CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci pour réclamer le respect des calendriers de vacances d’été approuvés. Nos membres sont épuisés et grandement éprouvés par le travail colossal qu’elles et qu’ils accomplissent au quotidien en cette période de crise. Les vacances estivales sont leur unique chance de pouvoir recharger leurs piles. Ce n’est pas une manière de prendre soin, ni de reconnaître l’importance de ceux qui s’essoufflent pour assurer le bien-être de la population.

Réduction des vacances estivales

Depuis la mise en place de l’arrêté 2020-007, les demandes de congés, les fériés et les vacances sont difficilement octroyés et souvent coupés à la dernière minute. De plus, le gouvernement menace de toucher aux vacances d’été des travailleur.euse.s de la santé. Il nous appelle des anges mais ceux-ci ne voleront plus très longtemps s’ils ne peuvent se poser pour prendre un peu de repos. Les vacances d’été étaient cette oasis lointaine que les anges voyaient et espéraient. Le gouvernement a donné le pouvoir au CIUSSS NIM de les réduire au strict minimum, voire de les suspendre complètement. Avec un taux d’absentéisme à la baisse, le retour sur le terrain du personnel ayant été infecté à la COVID-19 et une stabilisation des éclosions en CHSLD, on se demande les motifs qui peuvent justifier la coupure d’une pause plus que méritée aux anges de la santé.

Conclusion
Depuis le début de cette crise, nos membres toutes catégories confondues sont présents et engagés à participer à sa résolution. Ils travaillent fort pour que tous les patients soient le mieux traités possible. Ils ne demandent que la pause estivale tant espérée puisque le retour à la normale arrivera, avec son lot de travail laissé de côté durant la crise qui devra alors être pris en charge. Comment nos membres pourront-ils donner un service de qualité aux diverses clientèles qui ont été négligées ces derniers mois, s’ils sont eux-mêmes à bout de souffle ? Nous demandons donc le respect intégral de nos calendriers estivaux
déjà approuvés afin de pouvoir continuer de sortir la population de cette crise et minimiser les conséquences ultérieures de celle-ci.

2020-05-27_Manif Bed in NIM 123616





























À propos de l’APTS

L’Alliance du personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux (l’APTS) regroupe et représente quelque 55 000 membres qui jouent un rôle indispensable au sein des établissements du réseau. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population. Au CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, l’APTS représente quelque 1760 membres.

À propos de la FSSS-CSN
La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte plus de 110 000 membres dans les secteurs publics et privés. La FSSS est la plus grande organisation syndicale dans le secteur de la santé et des services sociaux et dans les services de garde. La FSSS-CSN agit en faveur d’une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.

À propos du FIQ-SPSSNIM
Le FIQ-SPSNIM représente plus de 3700 professionnelles en soins infirmiers, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques sur le territoire du Nord-de-l’Île de-Montréal. La Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ représente 75 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires, soit la grande majorité des infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques oeuvrant dans les établissements publics québécois.
Retour