Côte-Nord | L’APTS réclame des investissements pour le soutien à domicile et les soins de longue durée

13 janvier 2021
Côte-Nord | L’APTS réclame des investissements pour le soutien à domicile et les soins de longue durée
Baie-Comeau — L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) réclame des investissements urgents en soutien à domicile et dans les ressources intermédiaires de la région alors que la capacité de l’urgence de l’Hôpital Le Royer, à Baie-Comeau, est de nouveau dépassée, atteignant jusqu’à 230 % d’occupation pour les places sur civière le 5 janvier dernier.

«Le CISSS de la Côte-Nord justifie cet engorgement par le manque de places en hébergement de longue durée mais cela fait des années que nous répétons que le nombre de places disponibles en CHSLD et en ressources intermédiaires dans la région doit être augmenté. La population de Manicouagan est vieillissante, les besoins vont continuer de s’accroître. Des dizaines de personnes sont actuellement sur les listes d’attente pour obtenir une place. Qu’attend le CISSS pour nous donner les moyens de répondre aux besoins de la population?» demande Andrée Poirier, présidente de l’APTS.

Pour l’APTS, la solution passe entre autres par un investissement dans les services en maintien à domicile pour les personnes aînées afin de leur permettre de continuer à faire partie intégrante de leur communauté. L’ouverture de places en CHSLD et en ressources intermédiaires permettrait également d’accueillir les personnes ayant besoin de soins trop importants pour rester chez elles. Mais actuellement ce sont plutôt les lits de l’urgence qui s’avèrent le dernier recours. L’organisation syndicale dénonce ce traitement inacceptable des aîné·e·s de la région.

«Nous sonnons l’alarme car des mesures doivent être prises dès maintenant. Les urgences de la région ne peuvent continuer à déborder ainsi et les personnes dans le besoin ont le droit d’être traitées avec dignité. Ce n’est pas la construction d’une Maison des aîné·e·s dans quelques années qui résoudra le problème actuel d’accès aux services. D’autant plus qu’une grave pénurie de main-d’œuvre pèse sur le réseau de la santé et des services sociaux. En nous donnant les ressources humaines et matérielles nécessaires, des services pourraient être déployés pour venir en aide aux personnes aînées dès maintenant, tout en donnant de l’air aux hôpitaux de la région», conclut Andrée Poirier.

À propos de l’APTS

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (l’APTS) regroupe et représente quelque 56 000 membres qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau. Nos gens offrent une multitude de services en matière de diagnostic, de réadaptation, de nutrition, d’intervention psychosociale et de soutien clinique et de prévention, autant de services qui s’adressent à l’ensemble de la population. L’APTS regroupe quelque 950 membres dans les différents établissements du CISSS de la Côte-Nord.
Retour