À quand le prochain drame?   

Des actions urgentes s’imposent pour éviter le pire. Voilà ce que les intervenant·e·s des centres jeunesse réclament du gouvernement. 

Il existe des mesures qui ne coûtent rien, simples à appliquer, et qui diminueraient de beaucoup la surcharge de travail des intervenant·e·s. Il suffirait, par exemple, de mettre un frein aux tracasseries administratives et de décréter un moratoire sur toutes les formes de réorganisations qui ont cours actuellement dans les établissements du réseau de la santé et des services sociaux. 
NOS PISTES DE SOLUTIONS  

 
 
 

NOS COMMUNIQUÉS

17 juin 2019

Crise dans la DPJ | Lancement de l’opération «Toutou cherche député·e d’accueil» en Gaspésie

Les représentant·e·s de l’APTS vont remettre trois toutous en peluche en personne aux trois député·e·s de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine pour leur rappeler leur engagement unanime à faire de la protection de la jeunesse une « priorité nationale ».
12 juin 2019

Crise dans la DPJ | Lancement de l’opération «Toutou cherche député·e d’accueil»

Le toutou qui sera remis à nos député·e·s au cours des prochains jours doit leur servir de rappel quant à l’urgence de la situation et à leurs responsabilités envers tous les enfants du Québec, pour la protection desquels ils et elles se sont engagé·e·s solennellement au Salon bleu de l’Assemblée nationale. 
12 juin 2019

Jugement Bernardino | L'APTS dénonce la situation depuis des années

C’est toujours habitée par la même colère, que l’APTS de la MCQ a pris connaissance de la décision de la juge Pascale Bernardino, qui blâme la DPJ de la région pour avoir lésé les droits d’un enfant de 12 ans qui n’a pu recevoir les services auxquels il avait droit faute de personnel.
4 juin 2019

Importante entente au bénéfice des enfants et de leur famille au CIUSSS CCSMTL

Le CIUSSS Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal et l’APTS viennent de conclure une entente importante, permettant de stabiliser les équipes de travailleuses déjà à l’emploi de l’établissement et d’accélérer le recrutement externe.
21 mai 2019

L’APTS réagit à la nomination de Régine Laurent et rappelle l’urgence d’agir maintenant

C’est maintenant que nous allons voir à quel point le ministre Carmant et tous les directeurs de la DPJ ont "les enfants tatoués sur le cœur".
16 mai 2019

Décès de la petite Rosalie | une autre preuve que le problème est systémique

La DPJ a une mission importante : protéger les plus vulnérables. Elle doit toutefois faire preuve d’une saine transparence dans ses processus. C’est une question de confiance envers l’institution.
11 mai 2019

Réactions préliminaires à une éventuelle consultation sur la DPJ

S'il y a trop d'enfants à la DPJ, c'est en grande partie parce que les filets de sécurité situés en amont de celle-ci ont failli à leur tâche. La DPJ, devrait normalement être un ultime recours.
10 mai 2019

Crise à la DPJ | une feuille de route pour le ministre Carmant

Les intervenant·e·s de l’APTS ont proposé de nombreuses pistes de solution au ministre, à court et à moyen terme. Et à très court terme aussi.
9 mai 2019

Le Québec a mal à ses enfants | Lettre ouverte de Carolle Dubé

Tous ces exemples témoignent de cette crise profonde dont je parlais plus haut. Une crise que dénoncent depuis des années nos intervenants à la DPJ. 
6 mai 2019

Intervenant·e·s en centres jeunesse | des gens dévoués qui manquent de ressources

Nos intervenant·e·s, comme dans les autres régions, ont à cœur le bien-être des enfants et donnent jour après jour leur meilleur, parfois au détriment de leur propre famille et de leur propre santé, pour remplir leur mission, celle de protéger les enfants.
Toutes les actualités >